Posséder devient de moins en moins synonyme de statut social, les expériences sont en vogue. Soyons honnêtes, nous nous sommes toujours définis à travers le regard des autres. Ce regard est simplement devenu omniprésent via le développement des médias sociaux. Certaines stars Instagram et Youtube font maintenant de leur mode de vie un gagne pain. La diminution des coûts de transports et l’ouverture des frontières ont aussi facilité l’accès à de nombreuses destinations, autrefois exotiques et lointaines. Vous souvenez-vous lorsque la Thailande était une destination exclusive?

 

La croissance du tourisme international est lourde et même les petits joueurs devront s’adapter afin de compétitionner directement à l’échelle mondiale.

Le tourisme traditionnel était local, en quête de facilité. Il était aussi ancré dans un monde ou le concept de famille était large. C’était un dépaysement controlé, on vivait la même vie que le reste de l’année mais au soleil, sur une plage…

Le nouveau tourisme est à la recherche d’expériences uniques, en lien avec le mode de vie, les valeurs. Que veulent donc ces nouveaux touristes qui ne se voient plus comme justement  » des touristes » ?

Ils sont à la recherche de NOUVEAUTÉ

69% des voyageurs – de tous les groupes d’âge – prévoient d’essayer quelque chose de nouveau en 2016 (TripBarometer, 2015)

Les touristes en 2016 cherchent des occasions d’explorer des destinations moins connues, en particulier les destinations considérées comme intactes ou uniques (Virtuoso, 2016)

Seulement 31% des voyageurs réservent un voyage en fonction de leurs propres expériences passées (Skift Megatrends Defining Travel, 2016)

Quelque chose de NATUREL (un besoin de débrancher)

Selon la Commission Européenne du Tourisme, les préférences des européens à l’égard du tourisme, 2015, les caractéristiques naturelles d’une destination sont considérées comme la principale raison de vouloir retourner au même endroit pour des vacances, pour environ la moitié des répondants.

31% des répondants ont déclaré que leur principale raison de partir en vacances était de le paysage (nature, lacs, montagnes, forêts).

En lien avec leur VALEURS

La conscientisation de toute une génération sur leur impact environmental a porté fruit. Ils sont de plus en plus exigeants sur les responsabilités sociales et environnementales des entreprises qu’ils choisissent.

Les grandes entreprises touristiques doivent déjà s’adapter afin de rejoindre les nouvelles exigences de cette clientèle, hautement éduquée et critique.

En résumé, le tourisme de masse, basé sur le prix et le volume, devra s’adapter ou ne pourra survivre. Une tendance forte à l’hyperpersonalisation s’installe. Cette tendance est même visible sur les certaines clientèles comme la Chine, qui a toujours été perçue comme une clientèle de masse avec des choix basés sur le prix. C’est un nouveau paradigme qui s’installe et qui sous-entend une rapidité dans le changement, afin d’éviter le risque d’obsolescence.

Vous avez aimez cet article?

Suivez nous sur Facebook ou sur notre blog